très...très...euh... Index du Forum très...très...euh...
Forum de l'hypokhagne 812, parteg d'idées, de plans....c'est vrai que tout seul on est mieux...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Histoire
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    très...très...euh... Index du Forum -> très...très...euh... -> très...très...euh...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Oslohypokhagneux


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 27

MessagePosté le: Dim 29 Jan - 12:11 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Pour ce qui touche à l'histoire c'est ici, questions, remarques...
_________________
IN NOMINE VARAE


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 29 Jan - 12:11 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Oslohypokhagneux


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 27

MessagePosté le: Dim 19 Fév - 20:33 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

 
Citation:
D'UN CHEVALIER QUI FUT MERVEILLEUSEMENT GUERI DUN HORRIBLE COUP D'EPEE,  PAR SAINTE FOY.
L'un 1020 de l'Incarnation de Notre-Seigneur, indiction troisième, je me rendis à Conques pour la troisième fois…je me disposais à m’en retourner, lorsque les religieux firent auprès de moi les instances les plus pressantes et me supplièrent d'ajouter un troisième livre au récit des miracles de sainte Foy. J'opposai d'abord un refus obstiné et je protestai que c'était superflu, et qu'il leur serait impossible de me produire des miracles plus éclatants que les premiers, ou même d'en trouver de pareils. Ils insistèrent alors vivement. “Mettez-vous à l'œuvre, dirent-ils ; il le faut ; vous ne pouvez vous y refuser ; nous avons à vous raconter des prodiges sans pareils dans les fastes sacrés ; vous en jugerez vous-même. ”…
Raymond, du bourg de Valères, noble chevalier d'Auvergne, qui commandait à cinquante hommes d'armes, clans la répression d'une émeute, fut atteint au visage d'un furieux coup d'épée qui trancha profondément le nez et la mâchoire supérieure, brisa et détacha presque entièrement la mâchoire inférieure et arracha la racine de la langue. La face n'offrait plus que des tronçons sanglants et une horrible ouverture béante au-dessous des yeux. Ses serviteurs et ses amis le transportèrent dans sa maison, le gardèrent à demi mort, l'espace de trois mois, et réussirent à prolonger sa triste existence, en introduisant des aliments liquides dans l'ouverture de son gosier. Au bout de ce terme, la plaie envenimée parut plus incurable que jamais. L'infortuné, sentant sa fin approcher, mais plein de confiance dans la protection de sainte Foy, témoignait par signes le désir d'être transporté le lendemain auprès de ses reliques, non pour recouvrer la santé, ce qui lui paraissait impossible, mais pour remettre son âme entre les mains de la sainte et mourir, soit en chemin, soit au pied de son tombeau.
La nuit suivante, le sommeil donnait quelque relâche à ses souffrances et à ses angoisses, lorsque sainte Foy lui apparaît sous la forme d'une jeune vierge, resplendissante d'une telle beauté, que rien ici-bas, disait-il, ne saurait lui être comparé. Elle se fait connaître à lui et lui déclare que, puisqu'il ne peut, malgré son désir, se rendre auprès de ses reliques, elle accourt elle-même à son appel, par l'ordre de Dieu, et vient le visiter et lui porter secours. A ces mots, elle adresse à Dieu, pour lui, à haute voix, une fervente prière et la conclut par l'Oraison Dominicale. Puis elle s'approche de lui, touche de sa main l'horrible blessure, remet à leur place avec ses doigts des dents arrachées, rapproche les os et les chairs broyés, cicatrise les plaies et rend la vie à ces membres déjà morts. En actions de grâces d'un bienfait si éclatant, elle lui ordonne de se rendre à Conques sans délai et d'y témoigner sa reconnaissance au saint Sauveur. Aux premières lueurs de l'aube, le chevalier se réveille de son profond sommeil. Il porte la main à son visage ; il le trouve entièrement reformé et parfaitement guéri. Pouvant à peine en croire la réalité, il veut éprouver s'il a recouvré l'usage de la parole.
Il élève la voix, appelle ses serviteurs et leur demande à manger, pour apaiser sa faim. Ceux-ci, réveillés par les cris d'un homme qui demande à manger à une heure si matinale, croient d'abord entendre quelque insensé ; mais qu'elle n'est pas leur stupéfaction en reconnaissant le son de la voix de leur maître ! Comme elle retentit toujours, ils se lèvent précipitamment et accourent munis de flambeaux. Leur surprise est extrême de trouver leur maître parfaitement guéri, contre toute possibilité naturelle…
Bernard d’Angers, Liber Miraculorum sancte  Fidis, II, 7, traduit par A. Bouillet et L. Servières, dans Sainte Foy vierge et martyre, Rodez, 1900, rééd. Sélestat, 1994, pp. 60-61.



Voici le texte que monsieur Ogier nous a envoyé pour travailler sur le commentaire de texte. J'aurais un plan à proposer, cependant j'aurais besoin de votre avis, conseils, rajouts etc... Le travail de groupe sera plus efficace que chacun chez soi :

I-Les miracles et pouvoirs des reliques

a-Le miracle comme épisode réel selon les écrits du Moyen-Age
b-Le culte des reliques et ce qu'elles représentent
c-Le pouvoir guérisseur et thaumaturgique des reliques

II-Une présence religieuse incontestable
a-Prières nombreuses pour le salut de l'âme
b-Le rôle des moines
c-Les récits des miracles (avec des exemples cités autre que celui du texte)

III-La société du Moyen-Age

a-Une société hiérarchisée contrôlée par les sires et les "milites"
b-une opposition entre les chevaliers et les rustres (utiliser citation du cours)
c-Un monde peuplé de peu d'Homme

Merci de vos avis et conseils Okay
_________________
IN NOMINE VARAE


Revenir en haut
Mayon


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2012
Messages: 32

MessagePosté le: Mar 21 Fév - 11:44 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Hello !
A mon sens, ton plan s'éloigne trop du texte. Je veux dire, c'est probablement de cela que l'on va parler mais comme dit Monsieur Ogier il faut partir des LIGNES du texte et les citer dans nos titres. Sinon on risque de construire le commentaire à l'envers (c'est ce que j'ai fait la 1e fois alors maintenant je fais attention lol). Pour moi ton III C ne sera pas assez consistant... 
Enfin je te mets mon plan aussi pour pouvoir comparer. Si d'autres pouvaient donner leur avis / leur plan ça serait sympa  Very Happy  Au fait, le prof est-il d'accord pour corriger si on le lui envoie ?


I. Le "miracle" : une guérison "par l'ordre de Dieu" "contre toute possibilité naturelle"
A. L' "appel" au Saint
B. La "visite" durant le "sommeil" = incubation (1. prière 2. attouchement et Saint chirurgien)
C. La guérison miraculeuse (1. La "surprise extrême" 2. Les "actions de grâce" : pélerinage et ex-voto)


II. L'importance des "miracles" de "Sainte Foy" et le rayonnement de "Conques" au XI° siècle
A. Le "récit des miracles de Ste Foy" (1. Ste Foy 2. Généralisation aux autres saints, autres ex...)
B. "Je me rendis à Conques pour la 3° fois..." : l'importance de Conques au XI°
C. La nécessité de "prodiges sans pareil" (1. concurrence monastique 2. les vols sacrés)


III. La société féodale
A. "Noble chevalier", "hommes d'armes", "religieux", "serviteurs" et rustres : une société hiérarchisée
B. "Chevalier", "bourg" et "hommes d'armes" : la défense de la tour et la motte
C. La "répression d'une émeute" (climat de délitement de l'ordre, insécurité, violence et famines)
_________________
Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir !


Revenir en haut
Mayon


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2012
Messages: 32

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 19:16 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Hi guys !!
J'aurais voulu savoir si quelqu'un a pris en note les 3 parties du plan que le prof a proposé par le prof pour le texte du serment de l'évêque de beauvais. 
Je crois que le I. est quelque chose comme la défense des clercs, des églises et des paysans, le III. la violence dans la société du XI° mais alors le II ???
Merci
_________________
Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir !


Revenir en haut
invité
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 3 Avr - 17:25 (2012)    Sujet du message: khôlles histoire Répondre en citant

Bonjour!

Sur quoi sont tombés les sujets des colles ces 2 dernières semaines?

Merci


Revenir en haut
ManonG


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 16

MessagePosté le: Lun 23 Avr - 16:09 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Coucou!
je suis tombée sur la culture pol traditionaliste, avec au choix un sujet sur Muchembled (le diable du concile de Trente à je ne sais plus quoi) Il  a l'air triste que personne n'ait l'air d'aimer Muchembled ^^
j'ai fait un plan I. Références, II. Vision du monde, III. Diffusion et évolution. De manière générale il n'est pas contre ce type de plan (seulement contre ce que j'avais mis dedans...) il faut bien insister sur le modèle politique prôné par la culture politique (ici il s'agit d'une monarchie, mais pas de n'importe quelle monarchie, certainement pas celle de Richelieu -il a bcp insisté là-dessus- mais plutôt celle d'Henri 4) A la fin il aurait voulu que je lui parle du syllabus... Bref il ne faut pas se contenter de relire nos notes sur le bouquin, mais bien potasser ce qu'il dit en reprise... Et donner des DATES PRECISES. Ah  et il m'a fait remarquer également que le FN n'est pas traditionaliste, seulement pour une branche très (très très heu...) largement minoritaire...  plutôt nationaliste. Donc la C. P. T est "moribonde" aujourd'hui. Voilà, bon courage à tous!


Revenir en haut
Alexane


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2012
Messages: 10
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mar 24 Avr - 21:41 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Merci beaucoup pour ton aide Manon !!!

Revenir en haut
Tiffany


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2012
Messages: 3
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 16:13 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Bonjour !
J'espère que le DS de philo s'est bien passé pour tout le monde ce matin. Smile

Alors, pour ceux qui passeraient dans les jours à suivre, je vous poste mes sujets.
Vendredi, j'ai eu le choix entre un texte sur la Grande Peur (une lettre d'un prévôt à un intendant) et un sujet de dissert : le droit de vote dans les cultures politiques françaises de la Révolution française au XIXe siècle.
J'ai choisi le texte, et les principaux reproches que j'ai eus sont :
- mieux contextualiser les évènements (parler notamment de soudure)
- expliquer dès l'intro que le prévôt exagère son récit
- définir ce qu'est un prévôt et un intendant dès l'intro

Juliette (Ferrari) a eu les mêmes sujets que moi, et a choisi la dissert * j'espère que ça s'est bien passé pour toi Smile *.
Voilà, bonne chance à tout le monde et vive Ogier pour ses sujets ! XD


Revenir en haut
ManonG


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 16

MessagePosté le: Dim 29 Avr - 07:09 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Merci bien Tiffany!
Je me suis peut-être endormie en cours mais heu... on a vu ce que s'était un prévôt?
sinon est-ce que tu pourrais aussi poster ton texte ou l'envoyer par mail? (je suis terrorisée par les colles d'histoire!)


Revenir en haut
Mayon


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2012
Messages: 32

MessagePosté le: Lun 30 Avr - 19:17 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Coucou, je suis tombée sur "Le droit de vote et les cultures politiques" (pas pris) et un texte sur la Grande Peur : un seigneur qui s'adresse à des avocats libéraux pour se plaindre des terriers brûlés par ses vassaux et des "brigands étrangers".


Je ne vous mets que mes axes (plus ou moins ratifiés par le prof), les sous-parties étant trop chaotiques.
 I. La Révolution des paysans (révoltes contre le seigneur)
II. La mainmise des nobles sur la terre et les fonctions judiciaires (judiciaires moins pertinent dans ce cas car le seigneur ne jugeait pas lui-même mais recourait à l'assemblée nationale)
III. Une révolution sociale et mentale
Ceci dit par rapport au I. Mr Ogier m'a conseillé de faire A. Acteurs et B. Gestes


Fondamentalement, il m'a surtout reproché de ne pas être allée au bout de l'explication et d'avoir mal organisé mon brouillon : essayez de vous accorder une page par partie avec mots-clés et lignes. Il est vrai que j'ai paniqué car je me suis perdue dans ce que je voulais dire, et ça il vaut mieux éviter.
Sinon ma grosse bourde a été de dire qu'il n'y avait pas de grain dans les réserves du château puisque le seigneur n'y habitait pas. Pour autant, sa terre est cultivée et soumise à redevance. Enfin bon c'est sorti sans que je ne le contrôle alors faites attention à la spontanéité.
_________________
Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir !


Revenir en haut
Eléa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 4

MessagePosté le: Sam 5 Mai - 15:25 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Coucou,

Je suis passée hier en khôlle sur le dernier sujet que Mr Ogier introduit dans la liste des sujets de colles, et qu'il ne donnera pas au concours blanc (ô grand merci) : Droite et gauche en France de 1789 à 1914.
Mon plan était très mauvais :
I. Révolution Française : élaboration des notions de droite et de gauche à l'assemblée constituante, rendue possible par un mouvement de discussion politique
II. La droite, de la contre-révolution à la république conservatrice
III. La gauche, des révolutions à la démocratie
Très mauvais parce qu'il présente la droite et la gauche comme des "monolithes" (dixit Pascal), alors qu'il faut bien montrer que les notions de droite et de gauche sont relatives, qu'il n'existe pas d'absolu. 
Bien sûr il ne m'a pas donné le plan parfait mais il m'a donné quelques indications:
 - La droite et la gauche se définissent par rapport à la Révolution Française (refus ou revendication des principes des 4 et 26 août 1789, acceptation totale ou partielle de la révolution)
 - La droite et la gauche sont relatives et évoluent : un libéral est à l'extrême gauche en 1789, à droite à partir de 1848
 - Parler des lignes de clivages : la monarchie, l'anticléricalisme
 - Faire, à un moment, un bilan : qu'en est-il de la droite et de la gauche en 1914 ? (ce qui sera possible quand on aura vu la CP socialiste)
Bon week-end les amis Smile
_________________
La Terre est bleue comme une orange.


Revenir en haut
Luciolee


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2012
Messages: 1
Localisation: Chambre 4415

MessagePosté le: Sam 5 Mai - 16:44 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Merci Elea... ton sujet était terriblement difficile '___'
(je copie-colle ici le message posté sur facebook... pour ceux qui ne vont pas sur facebook ^^)
Je suis passée hier en khôlle d'histoire ; j'ai eu le choix entre un texte et un sujet de dissertation «La nation dans la vie politique de 1789 à 1914» ("en bonne Bonapartiste" qu'il a dit le prof). J'ai choisi le sujet de dissertation. Mon plan était :
I - L'émergence de l'idée de nation (= année 1789, il faut insister sur le fait que cela n'aille pas de soi !)
II - Jusqu'en 1848, tentative de limitation de cette idée de nation (il faut inclure La restauration et la monarchie de juillet, en insistant sur le fait qu'avec la restauration on n'accepte pas l'idée de nation tout simplement ; tandis qu'avec la monarchie de juillet on permet seulement aux propriétaires de participer à la vie politique)
III - À partir de 1848 : on revendique l'idée de nation (suffrage universel + émergence de nationalisme)
Il m'a dit que mon plan était bien, il m'a juste reproché de ne pas avoir formulé clairement que le nationalisme était l'affaire de la culture républicaine (donc précisez le bien !)
Voilà Smile


Revenir en haut
Myriam


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2012
Messages: 2

MessagePosté le: Jeu 10 Mai - 20:05 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Bonsoir, bonsoir
Je sors de ma khôlle d'histoire, j'ai eu "Les droits de l'homme dans la vie politique française de la Révolution française à la fin du XIXe siècle".
Alors, il a dit que mon plan était bon mais qu'il fallait aller plus loin dans la réflexion pour les sous-parties (toujours énoncer une idée, donner un exemple et bien creuser tout autour de l'exemple). Voici le plan :
I/ Emergence des droits de l'homme à la révolution française
II/ 1815-1830 : négation des droits de l'homme
III/ 1830-fin XIXe siècle : évolution progressive des droits de l'homme.
N.B : il faut aussi émettre des réserves dès le début. Ex : les droits de l'homme ne concernent pas les femmes.
Voilà, voilà, bon courage à vous Very Happy


Revenir en haut
Mayon


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2012
Messages: 32

MessagePosté le: Sam 12 Mai - 15:12 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant

Coucou, pour l'ouvrage de Winock sur les crises politiques, j'ai beaucoup de mal à remplir les catégories "noeud de conflit" et "déclencheur" car très souvent, mon noeud de conflit se retrouve dans le "sens", est-ce normal ? et le déclencheur n'est pas toujours aisément identifiable...


Quelqu'un pourrait-il m'aider ? Merci beaucoup
_________________
Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir !


Revenir en haut
Laura Dumazert


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 6
Localisation: Alès/Lyon

MessagePosté le: Sam 12 Mai - 21:44 (2012)    Sujet du message: Histoire Répondre en citant


Coucou tout le monde !

J'ai eu l'immense plaisir de passer ma colle d'Histoire avec ce cher M.Ogier (<3) . J'ai eu le choix entre un texte sur le schisme religieux en 1790, et un sujet de dissertation : la nation dans la vie politique française de 1789 à 1914.
Mon choix s'est porté sur le sujet de dissertation.
Voici mon plan :

I/ L'émergence de l'idée de nation en 1789 :

A) Avant 1789 : L'ancien régime :
- pas d'unité dans le territoire

B) L'émergence de l'idée de nation :
- désir d'unifier le territoire dans son découpage administratif et par un impôt unique
- désir de représenter la nation : 17 juin 1789 : l'Assemblée Nationale
- décisions dans la nuit du 3 au 4 août : fin des "petits pays" et impôt unique
- 26/08/1789 : "Nul corps, nul individu, ne peut exercer d'autorité qui n'émane expressément de la nation"

C) La nation : l'union d'un peuple et d'un Roi :
- 1790 : l'année heureuse
- Cocarde tricolore
- Fête de la fédération

II/ La mise en sommeil de la nation :

A) Le retour de la monarchie : 1815-1830
- L'autorité émane du roi et non de la nation

B) La Monarchie de Juillet : 1830-1848

III/ Le retour de la nation :

A) La Seconde République : 1848-1852 :
- Action de L-N Bonaparte
-Patriotisme

B) Second Empire : 1852-1870 :
- Souveraineté nationale

C) Troisième République : 1870-1940 :
- Victoire d'une nation républicaine
- Amour de la patrie


Il a dit que mon plan était très bien mais au niveau critique il a ajouté que j'aurais dû insérer le thème de la "patrie en danger" et évoquer brièvement mon I/A) par une simple phrase du genre "Avant 1789, la nation n'existe pas" (droit dans les yeux bien sûr ^^). Il fallait égalemeent insister sur la Commune et le Boulangisme. Et bien sûr, développer l'action de L-N Bonaparte.

PS : A tous ceux qui comme moi pensent que ce trimestre était trop intensif et mal organisé dans le calendrier, j'appelle à une protestation impulsée par M. Ogier lui-même qui nous invite à protester lors du conseil.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:44 (2018)    Sujet du message: Histoire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    très...très...euh... Index du Forum -> très...très...euh... -> très...très...euh...
Aller à la page: 1, 2  >
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 - 2005 phpBB Group
Theme ACID v. 2.0.18 par HEDONISM
Traduction par : phpBB-fr.com